Tag Archives: rick rubin

The Hunting Party!

J’aime quand un groupe repousse ses limites, qu’à chaque album on découvre quelque chose de nouveau.  Nous le savons très bien, plusieurs groupes ont de la difficulté à se renouveler, chaque album n’étant que la pâle copie de leur “Hits”.  Alors quand je vois un groupe se réinventer sur chacun de ses albums, je ne peux qu’applaudir la tentative, même si le résultat n’est pas toujours aussi parfait que ces fameux “Hits” qui nous font encore rêver.

lp_the_hunting_party_by_livingtheory-d7ews23

Sorti le 17 Juin passé, Linkin Park nous en mettent plein la vue cette année avec The Hunting party!  Le groupe avait eu la chance sur ses 3 derniers albums de travailler avec un producteur reconnu, Rick Rubin (RHCP, Tom Petty, AC/DC, SOAD, Audioslave…).  Cette fois ci, on a nul autre que Mike Shinoda lui-même à la production du party, une lourde tâche d’auto-production pour le groupe.  À chaque fois que je découvre un de leur nouveau single, je suis stupéfait, un son totalement différent, mais la même petite touche qu’ils ont qui permet de les reconnaître parmi mille.  En 2007 on nous offrait un album très profond, en 2010 on nous surprenait avec un album aux teintes majoritairement électroniques et en 2012 on redécouvrait un groupe qui semblait avoir retrouvé le goût des vieux succès avec Living Things.  Cette fois ci, The Hunting Party nous replonge 14 ans plus tôt, à la sortie de Hybrid Theory.  Le groupe avoue avoir posé un regard différent sur ce nouvel opus.  Un son plus lourd, des riffs imposants et une puissance vocale infaillible.  On reconnaît la formule qui les a fait connaître par le passé.

Fait intéressant sur cet album, les collaborations!  Rakim, Page Hamilton, Daron Malakian et Tom Morello.  Chacun d’eux amène sa touche au party, sans toutefois venir voler la vedette.  C’est ce qui rend ces collaborations aussi intéressantes.  On ressent que les musiciens ont travaillé de paire dans l’écriture des pistes.   La pièce instrumentale Drawbar en collaboration avec Tom Morello est le meilleur exemple d’une collaboration réussie. On assiste à un jam qui semble plutôt simple aux premiers abords mais l’on est transporté complètement vers Final Masquerade, une pièce qui nous fera revivre les meilleurs moments de l’album.  Nul besoin de plus, Tom Morello amène un minimum remarquable; un deux minutes qui suffit à nous faire dire “Oui!”.  C’est ce qui impressionne tout au long de l’album, on a envie de crier les paroles, on a envie de danser, on a envie de sauter!  Linkin Park a toujours été un band fait pour le live, et cet album ne fera pas exception.  Guilty All The Same, qui fut le single, mari à la perfection l’intensité de Chester avec le rap de Mike et Rakim.  Until it’s Gone a tout pour nous rappelé New Divide et What I’ve Done, évidemment elle fut sélectionnée en guise de single pour le nouveau Transformer.

Une production bien montée, des chansons entraînantes avec des morceaux qui nous permettent tout de même de relaxer.  The Hunting Party porte bien son nom, on sent un petit côté “hanté” dans cet album.  C’est ce qui fait son charme et qui nous pousse à l’apprécier.  Néanmoins, certains titres nous laissent un goût amer, parlons ici de War.  Ce titre aux sonorités punk rock ne fait que nous faire décrocher de l’ambiance créé plus tôt sur l’album.  Même après de nombreuses écoutes, je ne comprend toujours pas le rôle du morceau parmi les autres.  On est rapidement remis en haleine, Rebellion, All For Nothing, Wastelands et A Line In The Sand nous font oublier ce faux pas.  Somme toute, on est content d’entendre un album de Linkin Park qui s’oriente vers un son plus familier du groupe, qui nous avait habitué depuis quelques années à des albums un brin plus expérimentaux!  Le groupe passe le test, ils auront droit je crois à encore quelques années de gloire.  Des futurs has-been en venir?  Linkin Park devront encore nous montrer de quoi ils sont capables et continuer d’innover encore et encore.


LE FRÈRE

PS: Sachez que Linkin Park seront en show à Montréal le 23 août prochain au Parc Jean-Drapeau dans le cadre du Carnivores Tour avec Thirty Seconds To Mars et AFI.

 

Advertisements