Tag Archives: punk

…Honor is all Rancid knows

Voilà un huitième album studio qui nous est offert par la bande de Tim Armstrong.  Un album qui a tout pour plaire aux vieux fans comme aux nouveaux, un album qui procurera certainement quelques sourires nostalgiques à tout ceux qui suivent le groupe depuis leur succès mondial …And Out Come The Wolves.  D’ailleurs y aurait-il un lien entre les trois points présents devant le nom de ce nouvel album et son prédécesseur?

640x360

Rancid est l’un de ses groupes punk ne vieillit tout simplement pas, et c’est à ces groupes qu’on définit le Punk.  NOFX, Bad Religion, Pennywise, The Offspring, Lagwagon et Rancid sont ces bands qui ont popularisé la musique Punk dans les années 90, un genre de musique qui n’a plus cessé de prendre de l’expansion depuis.  Évidemment, je ne m’attendais pas du tout à une déception lors de l’annonce d’un nouvel album pour Rancid, ayant particulièrement affectionner Let The Dominoes Fall paru en 2009.  Néanmoins, à ma grande surprise, …Honor Is All We Know s’avère encore plus surprenant que tout ce que j’avais imaginé, je me surprend à croire qu’il arrive même à la cheville de …And Out Come The Wolves.  Le producteur de cet album est nul autre que Brett Gurewitz, guitariste de Bad Religion et propriétaire du label Epitaph Records.

L’album commence déjà très énergique avec les pièces Back Were I Belong, Raise Your Fist et Collision Course, trois pièces qui sauront bien vite nous transporter dans la vibe Rancid.  …Honor Is All We Know nous entraîne par des “Oi Oi Oi!”, des back vocals bien placés, des riffs de basse puissants et la voix de Tim Armstrong qui réussie à nous charmer par son côté hors-norme assumé.  On a droit également à Lars Frederikson au chant sur plusieurs pièces de cet album, ce qui permet de profiter à 100% du potentiel du groupe, les interventions de Lars apportant toujours leur lot de surprises au son du groupe.

C’est malheureusement trop rapidement qu’on fera le tour de cet album après moins de 33 minutes réparties sur 14 pistes.  On peut néanmoins rapidement passer outre ce point négatif par la qualité de ce qui nous est livré.  Les pièces Honor Is All We Know, Already Dead et Malfunction font parties des pièces qui nous rappellent le début du groupe.  Somme toute, bien que physiquement la bande de californiens ne se ressemble plus tout après des années à vivre comme des punk-stars, leur musique dégage toujours encore aujourd’hui la même énergie puissante qui nous fit tripper dans notre jeunesse.  Le jeune punk qui se trouve toujours en moi ne peut s’empêcher de le dire, Punk’s not dead!

LE FRÈRE

Advertisements

Un nouvel album pour Admirals

10450768_10152189175962805_671214565768364063_n

Ils nous serviront leur prochain album en guise de cadeau de Noël le 27 décembre prochain, ce qui nous laisse encore un peu de temps pour s’y préparer.  Après tout, la pochette présage quelque chose d’assez violent!  Release The Hounds sera le troisième album du groupe, une oeuvre qui laisse présager un virage important pour le band.  Cela fait maintenant plus de 8 ans que ces jeunes (maintenant plus si jeunes!) du Lac-Saint-Jean roulent leur énergie un peu partout au Québec.  Je les suis du coin de l’oeil depuis quelques années et j’ai bien hâte de découvrir en entièreté ce nouvel album.

Au cours des derniers mois, Admirals nous tenait en haleine en publiant des cover et A capella de genres variés sur leur chaîne Youtube.  De Simon and Garfunkel à Foo Fighters en passant par Jack White et The Killers, on a eu droit à plusieurs surprises de leur part!  Très intéressant de découvrir ce qui inspire le band, quelle musique les fait tripper et influence leur art.

Déjà deux extraits sont disponible sur leur page Facebook, et j’ai eu la chance d’en écouter un troisième en primeur.  Die of an Overdrive fut dévoilé il y a déjà un an, on nous envoie une énergie débordante.  Bien que le band se qualifie globalement de Classic Rock, on constate de multiples influences, des sonorités d’ailleurs très punk et ska.  Ces influences ska prennent d’ailleurs toutes leur sens dans le seconde partie de Beyond the real , un changement radical dans la structure de la chanson, touche très intéressante qui aurait selon moi due être exploitée tout au long de la chanson!  On imagine facilement trombones et trompettes se mêler à tout ça et des ballons de plages voyageant sur la foule!  C’est la pièce Campbell river , qui ne vous est malheureusement pas encore accessible, qui a su le mieux me surpendre.  Une chanson qui aurait facilement pu se retrouver sur le dernier opus de Rancid ou même The Gaslight Anthem!

Release the Hounds devrait nous réserver plusieurs autres surprises.  Si la tendance se maintient on aura droit à un album moins Classic Rock que les précédents.  Les musiciens semblent avoir trouvé un son propre à eux, un mix entre le Classic Rock, le Punk et le Ska.  Je suivrai la sortie prochaine de l’album avec attention, je dois dire que les derniers titres du groupe m’ont réellement surpris.  Admirals c’est un band qui ose s’aventurer vers un genre ou il est plutot difficile de ressortir du lot, particulièrement au Québec.  Si un album est fait pour les faire sortir en force, c’est bien Release the Hounds.

LE FRÈRE