Tag Archives: Audiogram

Trente : un magnifique présent musical de début d’automne.

Trente

« 30 ans, 30 artistes et 30 chansons », c’est la devise qu’a donné Audiogram, la boîte de production montréalaise, à sa nouvelle compilation, mais quelle compilation!

Il n’en fallait pas plus pour l’équipe d’Audiogram pour réunir 30 de leurs plus respectables auteurs-compositeurs interprètes dans le but de créer un disque ma foi, indéniablement efficace. Ce qui plaît sur le disque, c’est particulièrement que les chansons choisies par les artistes (à quelques exceptions près), ne sont pas automatiquement leur meilleur succès. Ainsi, Jean Leloup aura choisi d’interpréter Johnny Go, un de ses hits qui n’est malgré tout pas le choix facile à mettre sur une compilation. Dans la même veine, Daniel Bélanger a choisi de nous faire cadeau d’une version très minimaliste de sa chanson Ensorcelée et Pierre Lapointe nous offre quant à lui Tel un seul homme dans une version qui rappelle son spectacle qu’il avait donné seul au piano il n’y a pas si longtemps que ça encore. Bien sur, je ne vais pas ici me mettre à nommer toute la brochette d’artistes qui passe sur le disque, mais me contenterai de dire qu’on va de Jim Corcoran à Hôtel Morphée tout en passant par Salomé Leclerc, Pierre Flynn et Bran Van 3000. Ces simples noms nous font rapidement prendre conscience de la grande variété d’artistes qu’a su nous offrir Audiogram au cours de son existence aujourd’hui plus significative qu’elle n’y paraît.

Ce qui est intéressant avec Trente, c’est qu’on peut aussi visionner les enregistrement de ces chansons, toutes en noir et blanc et suivant la même ligne directrice; c’est-à-dire d’établir une connexion entre l’artiste et sa performance de manière à nous montrer de quoi telle ou telle chanson pouvait avoir l’air avant d’être arrangée et mise sur disque. Ainsi, plusieurs versions se font très intimes et très intéressantes, aucun fla-fla n’est au rendez-vous sur cette compilation. D’ailleurs, ce minimalisme est également prôné dans la direction photographique du projet qui s’affirme, comme mentionné plus haut, en noir et blanc, mais surtout en un seul plan fixe, ce qui nous permet d’avant tout se concentrer sur la musique. Aussi, pour les lecteurs musiciens, vous en profiterez pour remarquer l’éventail d’équipement d’enregistrement de qualité qui passe sous nos yeux lors de ces trente performances; rien d’autre que des micros à en faire baver tout ingénieur de son amateur.

Du fait que cette nouvelle sortie d’Audiogram ne constitue qu’une compilation, je ne n’approfondirai pas ici les chansons qu’on peut y entendre. Il suffit en fait de se laisser porter par la vague d’artistes bien d’ici et de morceaux qui ont déjà su avec brio traverser les années et les oreilles de maints auditeurs. Bonne écoute!

LE PARLEUR

http://audiogram.com/trente/

Advertisements