Category Archives: Dépoussiérage

Le lyrisme idyllique de Nick Drake.

 

Artiste:Nick Drake

Albums:
– Five Leaves Left
– Bryter Layter
– Pink Moon

Pour découvrir l’artiste :
– Northern Sky
– Things Behind The Sun
– Cello Song
– Pink Moon
– Hazey Jane I & II

Nick Drake livre

C’était l’hiver dernier, quand la folie de la fin de session universitaire commençait trop tôt à s’emparer de moi.
Nonchalamment, comme à chaque moment angoissant de ma vie, j’ai décidé d’aller m’acheter un disque, question de me donner une raison pour m’asseoir et faire mes travaux déjà trop procrastinés. C’est quand t’as pas trop d’argent et que tu veux quand même ramener un disque chez toi que tu décides de fouiller dans le bac de CD’s à 5$. Cette journée là, c’est la rétrospective Way to Blue (an Introduction to Nick Drake). Je n’avais alors strictement aucune idée de ce que je tenais entre mes mains, c’est toujours assez amusant de faire un achat à l’aveugle.

Ainsi, je reviens tout bonnement chez moi ma curiosité déjà éveillée par le nom des chansons que je peux lire derrière la pochette : River Man, Things Behind the Sun ou Pink Moon. Étrangement, ces seuls titres de chansons m’appellent énormément, comme si cette musique, mais lorsqu’elle n’est pas jouée, se voulait entourée de bonnes augures.
Aussitôt arrivé, je déballe le disque et l’insère dans le lecteur. À partir du moment où j’appuie sur play, tout s’explique. Dès les premières notes de Cello Song, je comprends avoir à faire avec un folk unique en son genre. Le jeu de guitare de Drake en open tuning à peu près impossible à déchiffrer sort clairement du cœur et de l’âme d’un artiste qui ne se base que sur lui-même pour écrire des musiques et des textes extrêmement prenants.
L’écoute de la compilation se poursuivit dans le calme et l’étonnement. Impossible pour moi à ce moment de faire quoi que ce soit d’autre que de m’asseoir et profiter de ces précieuses mélodies. La musique de Nick Drake vient mélanger à la perfection folk, jazz, blues et musique classique dans une poésie si mélancolique qu’on se surprend à y ressentir toute la tristesse de son auteur.

Cette tristesse je ne faisais que me la supposer, me figurer une émotion qui semblait transparaître dans cette musique qu’est celle de Nick Drake. Par contre, c’est quand j’ai fait quelques recherches un peu plus tard cette journée que j’ai compris que l’œuvre de Nick Drake est une plonge dans l’intimité même de cet artiste d’exception décédé en 1974.
Drake personnifie effectivement la figure du poète maudit dont l’œuvre se veut le reflet d’une profonde détresse intérieure. J’avais alors l’impression de pouvoir comparer sa tragédie à celle de Jim Morisson, de Kurt Cobain, d’André Fortin, etc. Cependant, ce qui vient éloigner Nick Drake de tous ces héros des temps modernes, c’est l’aspect « notoriété ». Contrairement à bien des « artistes déchus » tels que ceux que je viens de nommer plus haut, Nick Drake n’était en fait pas vraiment connu. Du moins, il ne l’était pas de son vivant.

Premièrement, Drake n’est pas arrivé à faire vendre beaucoup de copies de ses trois albums (Five Leaves Left, Bryter Layter et Pink Moon) pour deux raisons majeures. Nick Drake était un homme dépressif et asocial qui refusait de donner des entrevues et qui ne donnait que très peu de spectacles. Ainsi, il ne put s’attirer les faveurs des médias britanniques de l’époque.

Malgré tout, le temps fait parfois bien les choses et la musique de Nick Drake, décédé en 1974 deux ans après la sortie du maintenant mythique Pink Moon a su garder vivante la légende d’un artiste à la carrière éphémère. Il est d’ailleurs aujourd’hui cité par bien des artistes comme une influence majeure, on peut par exemple nommer ici Peter Buck de R.E.M ou encore Robert Smith de The Cure. Il faut parfois savoir faire la part des choses entre la vie et l’œuvre d’un artiste. Par contre, pour Nick Drake je vous suggère fortement d’aller en lire un peu sur l’homme lui-même, car sa musique, comme je l’ai mentionné plus tôt, se veut d’une profonde intimité et constitue une histoire magnifique d’une profonde tristesse.
Pour ma part, la musique intemporelle de Nick Drake reste aujourd’hui accrochée à moi comme une musique confidente qui s’écoute le matin lorsque tout est encore possible. Autant par journée de pluie que de soleil, les chansons de Nick Drake se justifient d’elles-mêmes par le jeu de guitare et la voix de celui qui les a écrites comme des chansons chantres de la nature et du temps qui, et Nick Drake nous le fait très bien comprendre, bouge parfois peut être un peu trop rapidement.

LE PARLEUR

Advertisements