Balthazar – Thin Walls

Sur son quatrième album, Thin Walls, le quintette belge fait la part belle à la pop, sans renier pour autant ses profondes racines rock. Le résultat présente plus de cohésion que leurs précédentes parutions. Malgré un créneau surexploité, Balthazar parvient à trouver sa signature, notamment grâce à l’ajout dosé et judicieux de synthétiseurs et de violons à la triade guitare, basse et batterie qui forme le noyau habituel d’un groupe rock.

La composition dénote un excellent sens mélodique, une force qui n’est pas sans rappeler Alex Turner, le chanteur du groupe britannique Arctic Monkeys. La voix derrière Balthazar possède d’ailleurs un timbre semblable à celui de Turner, mais elle s’en distingue par son chant plus traînant. Cette nonchalance vocale vient contraster de manière intéressante avec le rythme généralement fringant des pièces. Les chœurs de voix sur certaines chansons rendent ces dernières encore plus frétillantes. Alors que les percussions donnent une touche électronique à l’album, les violons, les cuivres et les synthétiseurs y laissent une empreinte plus cinématique, voire pompeuse. Voici un album que je recommande chaudement aux fans d’Arctic Monkeys, surtout à ceux des premières heures.

Note: 7,5/10

À écouter :

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s