El Pintor pour Interpol

Sorti en septembre dernier, le cinquième album studio d’Interpol a tout pour nous surprendre.  D’un titre qui prend tout son sens dans une oeuvre bien réalisée du début à la fin, on ne peut définitivement pas passer à côté de ce retour en force.  C’est à mon avis la meilleure réalisation du groupe à ce jour, leur oeuvre la plus travaillée depuis Turn On The Bright Lights en 2002.

interpol-el-pintor

El Pintor, The Painter

L’album s’ouvre sur All The Rage Back Home, qui a le potentiel de devenir un classique immanquable de la bande de New York.  Fidèle à son genre habituel, Interpol offre une vibe très énergique, un rock indie parfait comme on est habitués d’en entendre.  Paul Banks, chanteur et leader du groupe nous offrait en 2012 un album solo des plus impressionnants intitulé tout simplement Banks.  L’énergie dégagée par cet album m’avait rapidement charmé par son originalité déconcertante, une énergie semblable se dégage d’El Pintor.  Chaque pièce a sa place sur ce cinquième album du groupe.  My Desire, Anywhere, Same Town, New Story ou My Blue Supreme, toutes des pièces qui se complètent et qui forment Le Peintre (El Pintor!).  Seulement 10 pièces se retrouvent sur cet album, aucunes d’entre elles n’est de trop, chaque pièce a le potentiel d’offrir quelque chose de nouveau.

El Pintor, Interpol

Il y a effectivement une double signification à ce titre imaginatif du groupe.  Non seulement El Pintor signifie Le Peintre en espagnol, mais c’est également un anagramme du nom Interpol.  L’art de faire autre chose avec ce que l’on possède déjà, c’est un art qui n’est pas toujours simple.  Interpol est l’un de ses groupes qui réussi à se réinventer et à modifier son son pour obtenir autre chose, tout en gardant ses caractéristiques que nous apprécions.

El Pintor, ce n’est pas une révolution du monde de la musique, ce n’est pas non plus un changement de cap de la part du groupe.  El Pintor c’est une nouvelle manière d’interpréter le son de la bande de New Yorkais qui désire visiblement nous faire savoir qu’ils ont encore la cote, qu’ils méritent leur réputation.  Nombreux sont les groupes qui tombent dans l’oubli par la succession d’album tout aussi semblable les uns que les autres.  Interpol démontre ici qu’il est possible de rester fidèle à son public tout en offrant quelque chose de différent.

Pour terminer, je conseil cet album à tout les fans d’Interpol, il saura sans aucun doute satisfaire vos intentions.  Pour les gens qui connaissent peu ou pas le groupe, c’est selon moi le meilleur album pour les découvrir, sans être le meilleur album du groupe, il n’en demeure pas moins le plus représentatif de leur oeuvre qui demeure depuis déjà près de 20 ans.

LE FRÈRE

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s