The Civil Wars: Barton Hollow

<<J’écoute The Civil Wars depuis 1 mois sans arrêt, je pense que c’est mon band préféré.>>

Je n’ai pas vu ma soeur depuis plus de 3 mois, elle m’envoie ce message.  Je comprends que pendant tout ce temps, on a tout de même été connectés.  The Civil Wars, c’est un duo formé de deux musiciens exceptionnels.  C’est deux voix qui s’harmonisent à la perfection.  The Civil Wars c’est la beauté de Joy Williams et le charme de John Paul White.  Ce fut un choix plus que certain pour moi de les prendre en guise de première publication  sur ce Blog.  

TCW

Artiste: The Civil Wars

Album: Barton Hollow (2011)

Le 5 août dernier, The Civil Wars annonçait leur séparation officielle. Quelle meilleure raison pour revenir sur leur premier album?  Cette replongée dans Barton Hollow, gagnant d’un Grammy Awards, me fait regretter que l’harmonie entre les deux musiciens ne soit plus possible.  Dès les premières notes de 20Years, on sent l’atmosphère que désire créer le duo.  Le talent musical de John Paul White se fait ressentir, c’est certainement sa petite touche personnelle qui nous fait oublier que nous avons à faire à un album folk.  Suit alors I’ve Got This Friend, là ou on nous plonge directement dans la vibe folk américaine, orchestrée à la perfection!  Sans flafla ni longueur, The Civil Wars nous offre un album simple et vrai, un album ou l’émotion est ressentie.

Impossible de ne pas parler de l’harmonie des deux voix qui nous sont offertes.  C’est La Mort et To Whom It May Concern ne nous permettent pas de passer à côté!  La voix douce et chaleureuse de John Paul White s’accompagnant parfaitement avec la voix féminine et puissante de Joy Williams.  Les deux musiciens utilisent à bon escient leur force, l’arrangement des pistes valorisent les échanges entre les deux voix, on a l’impression d’assister à quelque chose de profond.  Poison & Wine est assurément un point fort de cet album, l’émotion qui en ressort ne trompe pas.  L’album s’écoute très rapidement et en toutes occasions, que ce soit pour accompagner un souper, en guise de fond musicaux ou même pour accompagner une sieste!  (Je dois avouer qu’il est dans mon top5 des albums à écouter pour bien dormir!)

Jusqu’à My Father’s Father, la première moitié de l’album, on nous laissait planer dans un environnement très calme.  C’est à Barton Hollow, la pièce éponyme, qu’on nous montre un côté plus rythmé du duo.  Avec la même formule vocale, c’est un succès!  C’est sur cette pièce qu’on réalise la puissance vocale de Joy Williams, qui a tout pour nous épater.  John Paul White a droit à son heure de gloire, la pièce The Violet Hour. L’instrumentale vient conclure l’intensité de Barton Hollow pour nous transporter jusqu’aux dernières pistes de l’album.  Là on a droit a d’excellentes pistes, dont Falling qui mérite son ovation pour la façon qu’elle a de nous faire voyager dans la tête des musiciens.  Barton Hollow se termine sur la pièce Birds Of A Feather, qui nous laisse sur un goût étrange en bouche, ayant des airs de comptines pour enfants.  (Ne manquent que des clappements de mains pour accompagner le tout!)  Le duo nous a montré tout au long de l’album de quoi il était capable, le potentiel qu’il avait et le rôle qu’il prendrait dans l’industrie, on comprend très bien le style qu’ils désirent créer.  Barton Hollow ne fait cependant que nous aguicher, ce n’est qu’un bref résumé de ce que peut nous offrir The Civil Wars, on désire en avoir davantage, sentant qu’il s’agit d’un oeuvre incomplète.  Peut-être n’étions-nous pas prêts à recevoir ce duo?  On attendra alors jusqu’en 2013 pour obtenir la suite avec un album éponyme, The Civil Wars, complet et démontrant l’ampleur du projet.

LE FRÈRE

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s